Texte extrait du " Spécialisé France les Roulettes "
On appelle " Roulette " une petite bobine de timbres-poste destinée aux appareils distributeurs privés ou des P.T.T.

Roulette : Rouleau (be), Rolle (de), Rollos (es), Rotolo (it), コイル (jp), Rullis (lv), Rolzegel (nl), Рулон (ru), Coil (uk)

18 mai 2012

Oh ! Chéri Chéri

Non après les variétés de cases je ne me lance pas dans la variété française.

C'est plus précisément de " Établissement Chéri " créé par Isaac Chéri Salvador Ravel dont je vais vous parler aujourd'hui. Il organisât en 1887 la première vente de yearling à Deauville, et comme publicité il éditait entre autre "L'annuaire de la Chronique du Turf".
Pour expédier cette chronique, il utilisait, c'était un monopole obligatoire, les services de la poste et des bandes d'expédition pour envelopper ses chroniques. Le tarif pour les imprimés y était tout indiqué.

En 1923 il n'y a pas encore de tarif urgent pour les imprimés,
 
Tarif du 1er janvier 1917
des imprimés sous bande de 30 à 50g (5c)

il faudra attendre la loi du 22 mars 1924 pour que cette surtaxe soit créée.
Extrait de la loi du 22 mars 1924

Tarif du 25 mars 1924
des imprimés ordinaire moins de 50g (5c) +
surtaxe fixe pour le traitement "Urgent" (+5c)

Tarif du 16 juillet 1925
au deuxième échelon de poids
des imprimés ordinaire de 50 à 100g (15c) +
surtaxe fixe pour le traitement "Urgent" (+5c)

Une petite particularité sur la coupe des vignettes. Cet utilisateur utilisait certainement une machine à coller les timbres-poste qui comportait une lame en forme de "V" comme sur les " timbreuses " de modèles " Multipost ".

Ce qui donne une forme plus ou moins courbe à la coupe.

05 mai 2012

Les roulettes typographièes rotatives (2)

Les différences fondamentales entre les timbres de "feuilles" et les timbres de roulettes.

Schématisation des différences de disposition.

Les inscriptions marginales.

Quelques bandes verticales de onze.

Quelques bandes horizontales de six.

Quelques fragments issus de feuilles de roulettes.

01 mai 2012

Les roulettes typographièes rotatives (1)

Pour commencer ma punition ;-> un début de présentation sur la confection des roulettes rotatives.

Confection des feuilles :
Pour fabriquer les roulettes typographiées rotatives, l'atelier a dû recourir à une fabrication spécifique des galvanos types (GT), qui dit GT différents dit nouveau poinçon, et qui dit nouveau poinçon dit types différents, même si ce type n'a pas encore été déterminé pour un grand nombre de vignettes rotatives ou déterminé à tort pour un grand nombre (là j'ai beaucoup de travail et je n'ai pas réellement le matériel).

Le Galvano Type "Modèle F"*
Feuilles Normales
avec parallélogrammes


ou
avec barres

Comme on peut le constater le GT des feuilles dites " normales " est constitué de deux blocs de 25 séparés par un pont d'une largeur d'un timbre.

Le Galvano Type "Modèle G"*
Roulettes

Alors que le GT pour la fabrication des roulettes est constitué d'un seul bloc de 50, bloc jointif.

Représentation de l'impression
d'un tour de cylindre
pour les feuilles " Normales "



Un tour cylindre imprime deux feuilles de 100 timbres et chacune des feuilles est constituées de deux reports des galvanos de service (GS), pour les reports du haut il a été supprimés les barres ou parallélogramme du bas et pour ceux du bas c'est l'inverse, le périmètre du cylindre est égal à 22 hauteurs de timbres => 20 vignettes et deux espaces, les dates et numéros de feuilles sont imprimées en bas de la feuille.

Représentation de l'impression
d'un tour de cylindre
pour les roulettes



Un tour cylindre imprime 200 timbres répartis sur 10 colonnes, il est constitué de quatre reports des galvanos de service (GS), pour rendre l'impression continue les barres hautes et basses ont été supprimées, le périmètre du cylindre est égal à 20 hauteurs de timbres, il est donc légèrement plus petit, les dates et numéros sont imprimées alternativement toutes les cinq hauteurs sur la marge de gauche.

./. à suivre ./.

* "Modèle F et G" suivant la classification des galvanos donnés par M. Pierre de Lizeray dans le tome 3 des "Timbres de France" publié par le "Bulletin Philatélique du Midi".

21 avril 2012

Pasteur 75c Bleu

Le 16 juillet 1925 les tarifs postaux pour les envois à l’étranger change.

Extrait du Bulletin Des Postes, ... N°18 de 1925

Trouver un document au premier jour d'un nouveau tarif avec le timbre-poste idoine, issu d'une roulette, ne doit pas être très réaliste.
  • 1°) Il fallait que les bureaux de poste écoulent les stocks ;
  • 2°) Que les utilisateurs écoulent aussi les leurs ;
  • 3°) Sans oublier que ce n'était pas la priorité de fabrication pour l'atelier du boulevard Brune.
Par contre un dernier jour c'est possible :

Tarif de la lettre pour l'étranger du 1er avril 1924 au 15 juillet 1925

Pour mon premier jour, je me contenterais pour le moment d'un deuxième jour et avec complément pour être au tarif :

Tarif de la lettre pour l'étranger du 16 juillet au 1er octobre 1925

Certes la destination n'est pas lointaine, et les documents sont issus d'une même archive, si vous faites mieux envoyez moi vos scannes.

Quand à l'analyse pour justifier la provenance de roulette, je me satisferais de quelques détails qui mis bout à bout feront un tout en plus des coupes verticales et horizontales.

Tout d'abord les timbres-poste :

 Le 75c Pasteur Son type n'a pas encore été déterminé.
Qu'en à la Semeuse
Elle a bien les caractéristiques du type IIIC.

L'utilisateur :


Mais sans la perforation l'utilisateur ne suffit pas :


Les traces des molettes ou du cylindre (?) de renvoi en sortie de la presse sont trop infimes pour être visibles sur les scannes.

Et enfin un petit déréglage dû à la machine à affranchir " POKO " :

Six empreintes trapézoïdales fait par les aiguilles de maintien
et d'indexage de la bande.

Ça y est j'ai fait mes six articles annuels, je vais pouvoir me reposer. ;-)

14 avril 2012

Pointure

La nouvelle présentation, que j'ai choisit, m'a fait apparaitre quelques lacunes.
  1. Je me plains des catalogues qui se copient les uns des autres sans vérifier l’exactitude de leurs écrits et y introduisant depuis des lustres des erreurs, j'ai donc corrigé quelques articles et j'en ai profité pour rajouter un index sous le titre " Corrections " reprenant les messages que j'ai rectifiés depuis leurs premières parutions.
  2. Tout le monde ne collectionne pas les roulettes, et ce qui est évident pour moi, ne l'est pas pour tous les visiteurs, j'ai donc rajouté un second index sous le titre " Initiation aux roulettes " qui devrait permettre de combler cet oublie à condition que je réalise ces articles.
Après cet état d'âme, c'est un blog quand même, revenons à la philatélie et à cet article d'initialisation.

Vous avez dit " Pointure " ?
Je reprendrais les définitions données par le Larousse :
  • Longueur, mesurée en points, d'un pied, d'une forme ou d'une chaussure et d'une main ou d'un gant.
  • Familier. Taille, envergure de quelqu'un.
  • Petites pointes métalliques qui permettent la mise en place de la feuille à imprimer et assurent une marge régulière.
On est dans le monde de la philatélie et aucune de ces définitions ne correspond à notre besoin, le terme exact serait plutôt " Talon de Raboutage sur document " et surtout pas " Raccord " qui est réservé soit à la réparation d'une bande sans fin, soit à la liaison de deux bobines, raccord est donc à réserver au mode d'impression rotatif.

Une pointure est donc la présence d'un talon de raboutage sur document, vous pouvez en voir dans ces quelques articles réalisaient à ce jour.
Avant de vous montrer un talon de raboutage, je dois revenir sur la fabrication des bobineaux servant à confectionner les roulettes.

La recette telle qu'elle nous est présentés dans les " Annales des P.T.T. de mars 1913 (oui moi aussi je copie, je n'étais pas présent).

Pour réaliser cinq roulettes, vous prenez 20 feuilles pour des roulettes de 600 ou 40 feuilles pour des roulettes de 1200 timbres-poste.
x20 pour cinq roulettes de 600
ou
x40 pour cinq roulettes de 1200

On y supprime les marges verticales et la marge du haut.
La 1/2 feuille émargée

On coupe une partie du bas de feuille, cette opération peut-être réalisée avant ou même juste après.
Suppression d'une partie du bas de feuille,
il en reste environ 8mm +/- 4mm

On supprime le pont central.
Il ne reste plus que deux blocs de 75 timbres-poste

Il ne reste plus qu'à rabouter les blocs de 75.
Les deux parties à rapprocher et à coller

Les deux parties collées

Au fur et à mesure du collage vous créez le bobineau, ou plutôt le " rouleau d’approvisionnement " pour reprendre le terme donné.
Ensuite il faut le passer à la refendeuse pour séparer les cinq colonnes et faire nos cinq roulettes.
Un exemple de refendeuse,
Extrait du brevet N°474198

Maintenant que nos roulettes sont fabriquées, nous allons pouvoir examiner de prêt à quoi ressemble un talon de raboutage.
Les deux pièces qui vont me servir

" Les talons de raboutage "
Vue face impression

Vue face colle

Comme on peut le constater sur les deux zooms précédents, matérialisées par les lignes vertes, les coupes verticales sont continues, rectilignes et parallèles, le trait en rouge signale une coupe sinueuse cela peut s'expliquer par une bande issue d'un bord de feuille colonne 5 ou 10.

Elle est issue de la colonne 10
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...