Texte extrait du " Spécialisé France les Roulettes "
On appelle " Roulette " une petite bobine de timbres-poste destinée aux appareils distributeurs privés ou des P.T.T.

Roulette : Rouleau (be), Rolle (de), Rollos (es), Rotolo (it), コイル (jp), Rullis (lv), Rolzegel (nl), Рулон (ru), Coil (uk)

13 mars 2011

Rotative Chambon 1/2

Les conséquences des hostilités s'estompant, les échanges postaux reprennent leurs cours d'avant guerre.

(1)

Le nombre de timbres à fabriquer augmente donc dans la même proportion.

(1)

Il est urgent pour l'atelier d'accroitre son outillage.

Mais une presse à banc (2),


une machine à gommer (2),


et une machine à perforer (2)

utilisent une surface au sol de 22,6 m2 et les Ateliers de boulevard Brune ne sont pas extensibles. A ce manque de surface au sol s'ajoute le besoin d'une meilleure rentabilité, et oui déjà, la période d'après guerre où il fallait créer des emploies est très vite passée, et je reprendrai les termes du plan d'amortissement présenté à la commission des marchés en juin 1921 "économies multiples de personnel", pour l'achat d'une presse rotative "Chambon" l'économie annuelle en salaire est de 57.542fr50 (6 emploies de margeur et 4 emplois d'ouvrières) pour un prix d'achat de 65.000fr

(3)

Par contre ils restent assez vagues sur les économies qui font être réalisée par l'achat de la confectionneuse de roulettes, ce travail était réalisé par un autre service.

(3)

L'achat de cette outillage étant déjà approuvé par le parlement, la saisie de la commission des marchés du 30 juin 1921 n'est qu'une formalité, d'ailleurs la presse est déjà dans les ateliers, certes ce n'est qu'un prêt mais tout est fait pour que cela soit cette machine et pas d'autres, il n'y aura aucun appel d'offre et la commande sera de gré à gré.

A Suivre...


Source :
(1) Extrait des :Annuaire statistique / Ministère du commerce, de l'industrie, des postes et télégraphes, Office du travail, Statistique générale de la France
(2) Les annales des PTT de juin 1911
(3) Carton F90 21784 des Archives Nationale

06 mars 2011

Bureau de Poste Automatique

Tous les collectionneurs de roulettes connaissent bien cette image.

Issue du magazine "Mon Bureau" de juillet 1914

Mais de quelle inventeur est cette œuvre, pour le déterminer le numéro 184 des Monuments Historiques en page 26 nous le révèle, bien qu'ils indiquent 1910 comme date d'essai, ce qui est une erreur et nous le verrons un peu plus bas, la photographie serait de M. Roger Viollet.

C'est en 1908 que M. Meyer et M. Junod font une demande de brevet(1), pour un distributeur combiné à de la publicité.


Mais il n'y a que du texte, par contre ce deuxième brevet(1) déposé en 1909 est illustrée et là ! la figure n°1 à d'étrange ressemblance avec notre distributeur.

Extrait du brevet CH49816

Pour en revenir à la date de mise en service du "Bureau Postal Automatique", je me référais au journal "Le Petit Parisien" du 26 juin 1914.


Mais a-t-il réellement eu le temps de servir ?


(1) Les brevets sont visibles en entier sur le site de l'INPI

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...